Publié par Sghaier Noury auteur de Toute la France
| Retour à l' accueil |

6- Philosophie politique : en conclusion, ni libérale ni sociale, mais le meilleur des deux

Meilleur

  Notre stratégie peut donc se résumer simplement par le cycle suivant :

Sécuriser, préparer, mobiliser, créer, sécuriser à nouveau, et ainsi de suite.

Nous devons nous assurer que chaque niveau de dépenses et de ressources employées (dans une étape « sociale ») pour sécuriser et préparer les citoyens et la société, sera bien utilisé et exploité pour les mobiliser et obtenir (dans une étape « libérale ») un niveau de création de richesse (matérielle et morale) supérieur afin que le solde soit toujours positif et que l’accumulation des richesses et de la connaissance devienne régulière  jusqu'à ce que le pays devienne prospère, confiant, compétitif et ambitieux et que nous mettions fin aux déficits  et  résorbions les dettes.


Lire la suite (...)
Publié le 11 février 2007 | Commentaires (0) Commentaires

Voir aussi : Un projet alternatif

5- Philosophie politique : illustration d’un équilibre bien dosé

Equilibre

   Notre projet est équilibré et peut de ce fait donner l’impression d’une alternance de réformes «libérales» et « sociales ».

La réforme du chômage par exemple : par son volontarisme, son objectif premier de mettre fin à l'exclusion, à la mise de citoyens à l'écart de la société et du circuit socio-économique, de rassurer les citoyens, de les sécuriser... s’apparente à une démarche sociale ou socialiste.

Quand nous constatons que la rigidité et la complexité sociale, administrative, juridique et fiscale constituent un obstacle au développement des entreprises et à la création d'emplois et que nous proposons de fortes réductions des charges et des allégements administratifs, cela rappelle plutôt la démarche libérale.


Lire la suite (...)
Publié le 10 février 2007 | Commentaires (0) Commentaires

Voir aussi : Un projet alternatif

4- Philosophie politique : un dosage équilibré

500pxequilibre_mur_r

Le lecteur versé dans les idéologies socialiste ou libérale peut légitimement avoir l’impression, en lisant notre projet, d’une alternance de réformes « libérales » et « sociales ». Nous n’avions à l’esprit aucune idéologie en construisant ce projet : ce dosage alterné ne résulte que de la recherche de l’efficacité, du succès de notre pays,  de la meilleure façon de le sortir de la crise, de la performance au moindre coût économique et social, le tout au service de nos valeurs humaines et républicaines, de la paix et de la fraternité dans le monde.  Ce qui nous a conduit spontanément à emprunter le meilleur à toutes les philosophies et doctrines politiques. (http://www.toutelafrance.net)


Lire la suite (...)
Publié le 9 février 2007 | Commentaires (0) Commentaires

Voir aussi : Un projet alternatif

3- Philosophie politique : le projet TLF n'est pas un projet socialiste non plus.

Partisocialiste

   La démarche socialiste prône une protection sociale et des aides accrues avant d'avoir défini et mis en place les moyens et les processus de création de la richesse. Cela se traduirait inévitablement par l'augmentation des dépenses, des déficits, de la dette et des prélèvements ; c'est-à-dire par une baisse de la compétitivité de nos entreprises, un découragement de la société et de l'esprit d'entreprenariat, et, enfin, par des pertes d'emplois et davantage d'exclusion et de précarité.

La démarche de « Toute la France », s'accorde cependant avec l'analyse socialiste pour constater que la précarité et les exclusions deviennent insupportables et bloquent tout changement en France,que l'accroissement du pouvoir d'achat est un facteur important de dynamisation de l'économie du pays et qu'il faut donc mettre fin à cette précarité et accroître le pouvoir d'achat des citoyens.
Il ne faut cependant pas le faire avant d'avoir développé une dynamique de création de la richesse (seul moyen de « faire du social » sans hypothéquer l'avenir du pays).


Lire la suite (...)
Publié le 8 février 2007 | Commentaires (0) Commentaires

Voir aussi : Un projet alternatif

2- Philosophie politique: le projet TLF n'est pas un projet libéral

Liberalmini

Un projet purement libéral n’est pas, selon nous, adapté au traitement des problèmes de la société française et n'a aucune chance de réussir dans la France d’aujourd’hui pour de nombreuses raisons que nous nous efforcerons de résumer au plus court.

L'approche libérale prône la flexibilité et la liberté d'entreprise pour libérer les énergies; la contraction de l'envergure de l'Etat et des protections sociales pour responsabiliser les gens…


Lire la suite (...)
Publié le 7 février 2007 | Commentaires (0) Commentaires

Voir aussi : Un projet alternatif

1- Philosophie politique: le projet « Toute La France » est-il libéral ou socialiste ?

Liberalsocialisme

Des lecteurs nous ont posé une question qui concerne l'esprit et la philosophie politique du projet « Toute La France » : serait-il libéral ou social (c'est-à-dire socialiste) ?

Nous traitons de cette question dans les six articles qui suivront ici et au cours des prochains jours.


Lire la suite (...)
Publié le 6 février 2007 | Commentaires (0) Commentaires

Voir aussi : Un projet alternatif

Où sont nos intellectuels et nos élites ?

Telef_sLa société civile est restée trop longtemps à l'écart des affaires publiques ; depuis les Aron, les Sartre, les Hubert Beuve-Méry, les Boîteux ..., c'est-à-dire depuis près de 30 ans, nos intellectuels et nos élites (écrivains, journaliste, artistes, entrepreneurs, dirigeants d'entreprise, analystes, enseignants, chercheurs, avocats, médecins.....) ont manifesté de moins en moins d'intérêt pour la conduite des affaires publiques.

Cela a permis à une classe de professionnels de la politique, de se constituer un monopole de l'intérêt général et de la gestion des affaires publiques et de tourner en boucle dans un monde artificiel de plus en plus éloigné de la réalité quotidienne.


Lire la suite (...)
Publié le 22 décembre 2006 | Commentaires (0) Commentaires

Voir aussi : La société civile | Un projet alternatif