Publié par Sghaier Noury auteur de Toute la France
| Retour à l' accueil |

3- Fiscalité: les principes de la réforme.

Après analyse des causes et des effets des problèmes posés par notre fiscalité, cette réforme et la refonte du système fiscal s'articuleront autour des trois axes suivants :

Principes_fiscalite1- réductions fortes et réelles des impôts et des charges. Cette réduction se fera grâce à une réduction des dépenses publiques, en augmentant l'efficacité de l'Etat (et de nos systèmes publics) et en réduisant les fragilités sociales et économiques et par conséquent les besoins en interventions économiques et sociales. L'organisation préalable de la société civile aura redonné aux citoyens des ressources et un pouvoir d'achat supplémentaires. Il s'agit de réductions réelles, c'est-à-dire non compensées par des déficits budgétaires ou une augmentation de la dette.

2 - simplification massive des contraintes et des procédures (administratives, fiscales, juridiques, sociales....), trop nombreuses, trop complexes et trop coûteuses, décourageantes pour la création.

3 - développement et déploiement à grande échelle de l'esprit d'entreprise y compris au sein de l'Etat. Il s'agit de faire en sorte que les actions majeures précitées dynamisent l'économie, encouragent les entrepreneurs, favorisent la création de richesses et d'emploi, diffusent l'esprit d'entreprise dans tous les rouages de l'Etat et dans toute notre société, incitent à une prise de risques intelligente, augmentent fortement l'attractivité du pays, et rendent la société française agile, dynamique, compétitive et ambitieuse.


Publié le 21 février 2007 | Commentaires (0) Commentaires

Voir aussi : La fiscalité

2- Fiscalité: les objectifs de la réforme.

Reforme_fiscaleUn constat saute aux yeux : la fiscalité française est à la fois lourde, peu efficace, complexe et injuste. Pourtant la plupart des débats actuels sur la fiscalité sont de faux débats. Nous allons essayer de contribuer à y remédier. Après les deux réformes du chômage et de l'organisation de la société civile, notre société sera rassurée, assurée et structurée (nous aurons donc des citoyens et des entrepreneurs prêts à l'engagement pour l'avenir). Nous pourrons alors entreprendre des réformes d'efficacité qui remettront nos systèmes à l'endroit et nos comptes à l'équilibre (conformément à la philosophie et à la structure de notre projet). Comme une réforme fiscale ne peut être un objectif en soi, celle que nous proposons servira les stratégies et les objectifs que nous proposons pour résoudre les problèmes de notre société. Augmenter le pouvoir d'achat général des citoyens, rendre les entreprises plus compétitives et le pays plus attractif, simplifier la vie des citoyens et des entrepreneurs et rendre la réduction des impôts et des dépenses publiques possibles grâce à la réduction des fragilités sociales et économiques et à l'amélioration de l'efficacité (de l'Etat et de nos systèmes publques). Voilà en résumé l'objectif directeur de cette réforme.


Lire la suite (...)
Publié le 20 février 2007 | Commentaires (0) Commentaires

Voir aussi : La fiscalité

1- Fiscalité: résumé de la problématique fiscale en France

Prelevement_01Le niveau des dépenses publiques (54 % du PIB) et des prélèvements (44 % du PIB) est dans l'absolu trop élevé (seuls la Suède, le Danemark, la Belgique et la Finlande nous dépassent).
Cela nous crée un handicap concurrentiel sérieux. Même si la question « faut-il plus ou moins d'impôts » est un faux débat car ce n'est pas le niveau des impôts qui compte, mais l'utilisation qui en est faite et l'efficacité avec laquelle les deniers publics sont gérés. Et c'est là que le bât blesse.
En France, deux facteurs supplémentaires viennent aggraver dangereusement l'effet du poids excessif de la fiscalité :
- d'abord, cet argent est confié à la structure la moins efficace et la moins productive de nos organisations sociales et économiques : l'Etat.
- ensuite ces dépenses et ces prélèvements s'accompagnent de lourdeurs, de complexités et de contraintes administratives, fiscales, sociales, juridiques et politiques qui paralysent la société civile, les citoyens et les entrepreneurs.


Lire la suite (...)
Publié le 19 février 2007 | Commentaires (0) Commentaires

Voir aussi : La fiscalité